Avenir de Perpignan : l’USAC-CGT ne cautionnera pas la politique DSNA

02-03-2012

Le GT avenir de la Maintenance de Perpignan s’est réuni une première fois le 22 juin 2011. Le mandat annoncé était de définir, dans un rapport à remettre au DSNA, les différentes options d’organisation de la maintenance après la centralisation de l’approche à Montpellier.
Le GT s’est réuni une 2ème fois le 7 octobre 2011, en envisageant 2 options :

  • Le maintien de l’échelon local composé actuellement de 2 IESSA et 1 Ouvrier.
  • La centralisation de la maintenance à partir de Montpellier, après les départs en retraite.


Depuis cette dernière réunion, DSNA a divulgué les effectifs de référence des services techniques, avec un objectif pour fin 2013, de ne pas remplacer les postes vacants tant que l’effectif réel ne sera pas inférieur à l’effectif de référence réduit de 6%. Pour la Division Technique de l’Organisme de Contrôle de Montpellier, qui comprend Montpellier, Perpignan, Béziers et Nîmes, cela va entraîner la suppression de 2 postes IESSA. L’USAC-CGT Montpellier refuse de cautionner cette politique DSNA de baisse des effectifs IESSA alors qu’il est nécessaire de rénover de nombreux systèmes. Pour l’USAC-CGT Montpellier, le scénario du maintien de l’échelon local IESSA à Perpignan n’est plus réaliste avec les suppressions d’effectifs annoncées. Dans ces conditions, l’USAC-CGT Montpellier refuse de continuer à participer au GT Avenir de la Maintenance de Perpignan. Avec la décision DSNA de réduire l’effectif global de la Division Technique de 2 IESSA, DSNA impose à terme la fermeture de l’échelon local IESSA à Perpignan, le service rendu en sera dégradé.
Dans ce nouveau contexte, l’USAC-CGT exige que le câblage de la salle technique et vigie à Perpignan soit entièrement rénové.

Publications assoc|iées

Pas de contenu pour cette catégorie.